AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Farid el Atrache

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Duppy
Balthazar
avatar

Nombre de messages : 577
Age : 55
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Farid el Atrache   Ven 10 Aoû - 23:45

Connaissez-vous Farid el Atrache ? Et bien je ne dirai rien sur lui, pour la simple raison que quelqu'un en parle beaucoup mieux ici :

Le blog d'Electro B-Girl : Just Appreciate Life

Juste un mot sur Farid el Atache : mélancolie.

Et au bout de l'article un lien miraculeux (Farid el Atrache pour les myopes) : la quasi intégralité de son oeuvre en écoute libre !

Il est d'ailleurs bien dommage que cette demoiselle ait arrêté d'écrire depuis plus d'un an. On peut lire chez elle de vrais passages emplis de sincérité, d'émotion et de saines colères :
ici : La conscience de l'égo, ou là : 2 secondes de silence, ou encore ici : On ira tous au paradis, même moi, et encore là : Suisse-Schweisz-Svizzera-CHHHHwitzerland

J'aime bien les rencontres virtuelles comme celle-ci. Un peu comme les passantes... L'impression de croiser quelqu'un qu'on aimerait mieux connaitre. Un peu frustrant (parce que virtuel), mais tellement réconfortant. Cela m'aide à croire encore un peu à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Sam 11 Aoû - 2:34

Citation :
L'impression de croiser quelqu'un qu'on aimerait mieux connaître. Un peu frustrant (parce que virtuel), mais tellement réconfortant. Cela m'aide à croire encore un peu à l'humanité..

On faisait autrefois ce genre de rencontre dans les trains, quand on pouvait ouvrir les fenêtres et s'y accouder en compagnie. Le vent de la nuit s'engouffrait dans les couloirs jonchés de valises, la braise des cigarettes s'effritait sur nos joues et les brûlait parfois. Le monde défilait, frais, et toutes les odeurs de l'été vécu par d'autres dans les pays traversés étaient aussi, un bref instant pour nous. Et nous parlions, des heures durant. Nous ne rentrions dans nos compartiments que pour y dormir à regret.

Ce temps est révolu me semble-t-il. Les fenêtres des trains sont closes et la climatisation souffle sur nous, sur notre viande.

Les rencontres étaient intenses car sans lendemains! Il fallait jouer le jeu faustien, accepter de payer la note plus tard, quand la solitude serait vive comme un couteau dans les reins.

Combien de femmes, d'hommes avons-nous rencontré? Combien de trajectoires un instant rompues par la ténacité, l'opiniâtreté dévolue au genre humain quand il sait s'oublier? Il doit y avoir une sorte de loi de la gravitation inhérente aux trains et qui abolit, tant qu'ils ne s'arrêtent pas, l'indécent raisonnable.

La splendeur des champs de tournesols brulés derrière les fenêtres des wagons plombés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Duppy
Balthazar
avatar

Nombre de messages : 577
Age : 55
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Sam 11 Aoû - 2:53

J'ai retrouvé un peu l'ambiance dont tu parles, et que j'ai bien connu, dans le dernier compartiment fumeur d'un Nantes/Toulouse, il y a deux ans.
Soyons clairs, les vitres ne s'ouvraient pas, donc irrespirable, en plus en plein mois d'aout, sous canicule. Mais le dernier havre de convivialité du train, le refuge des fumeurs pestiférés. Et le seul endroit ou on communique encore, avec les vendeurs de sandwich et de boissons fendards et déconneurs, deux compagnons du batiment qui allaient bosser à Guzet dans l'Ariège (endroit que je connais bien), et des filles qui passent fumer une cigarette...

Au final une bonne partie de rigolade, de quoi faire passer les 7 heures de trajet. Sinon : wagon climatisé, avec mp3 sur l'oreille.

Pour l'anecdote, j'ai connu ma première aventure érotique dans un train de nuit partant de Pau en direction de la Grande-Bretagne. Bon, c'était pas terrible, mais cela reste un souvenir important pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Sam 11 Aoû - 2:59

Citation :
Juste un mot sur Farid el Atache : mélancolie.

C'est ça, mélancolie. Bile noire. 5 dans tes yeux et le deuil sur tout ce que tu touches, tout ce que tu vois, tout ce que tu entends, tout ce que tu aimes, tout ce que tu dis, tout ce que tu penses, partout où tu vas.

Pas la nostalgie, le sentiment de la nostalgie.

Et donc, il faut s'y attendre, les tangos d'Atrache, ceux d'avant guerre, sont d'une tristesse sans nom. Des puits sans fond.



Il y avait un pont de bois construit par les allemands en 1912 à la mode ottomane et qui autrefois traversait le Bosphore à Istanbul et qui a été démonté il y a 15 ans - la photo a été prise à l'époque où j'y étais. C'était un des rares endroits où on pouvait consommer de l'alcool et de la drogue. J'y ai passé des nuits à boire du vin, avaler des soupes de tripes brulantes, tirer sur le narghilé en écoutant ces vieilles cires au milieu de mecs qui semblaient ne plus savoir où aller. Il y avait encore des levantins et c'était de loin les plus désespérés. Je me souviens d'un Prince de Lusignan dont les ancêtres étaient arrivés devant la tour des Galates avec Villehardouin; il avait chez lui une pleine collection d'albums de F.E.Atrache. Un caractère aussi inconsolable que les deux rives du Bosphore.


Dernière édition par le Sam 11 Aoû - 3:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Sam 11 Aoû - 3:11

Citation :
Pour l'anecdote, j'ai connu ma première aventure érotique dans un train de nuit partant de Pau en direction de la Grande-Bretagne. Bon, c'était pas terrible, mais cela reste un souvenir important pour moi !

Je pense que tu as vu ce film inoubliable qu'est Dans la Ville Blanche de Tanner? Te souviens-tu des derniers plans où l'on voit Ganz dans un compartiment de train face à une jeune femme dont la beauté éblouissante est comme diaprée, nimbée, par les rayons du soleil qui pénètrent difficilement dans le train et dorent la poussière autour de cet adorable visage? Tout ce qu'il n'a pu retrouver dans la ville s'en va avec lui, malgré lui.

Je ne sais pourquoi mais j'ai toujours associé ce film à la nouvelle de Musil La Portugaise, qui est un texte d'une très grande portée. A un moment précis de leur histoire, ils ont créé, ou plutôt réinventé la même chose, la même histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Duppy
Balthazar
avatar

Nombre de messages : 577
Age : 55
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Sam 11 Aoû - 3:21

Je n'ai pas lu La Portugaise de Musil, je n'ai lu que Les Désarrois de l'élève Törless. Un petit tour sur Google et je vois que c'est une des 3 nouvelles de Trois Femmes. Je vais chercher, ça m'interesse.

Ah Dans la ville blanche est un de mes films préférés, inoubliable ! Je crois qu'on peut parler de mélancolie là aussi. Bruno Ganz est magnifique, tellement humain. Et Lisbonne tellement belle (je n'y suis jamais allé, quelle erreur ! ). Ce dernier plan est superbe oui.

Mais ne comparons pas avec mon histoire à moi, la fille était moins belle, et en aucune façon éblouissante. Il devait pleuvoir, et je n'étais qu'un adolescent boutonneux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Sam 11 Aoû - 3:24

Citation :

Mais ne comparons pas avec mon histoire à moi, la fille était moins belle, et en aucune façon éblouissante. Il devait pleuvoir, et je n'étais qu'un adolescent boutonneux...

Au moment où tu l'as aimée, elle était forcément belle.

Bonne nuit Duppy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Rom
Hazarbalthazar
avatar

Nombre de messages : 674
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Sam 11 Aoû - 10:59

Ici une video en compagnie de Samia Gamal.

_________________
N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures.(proverbe tzigane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
electro-b-girl
Bouteillon
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Dim 14 Déc - 11:45

Duppy a écrit:
Connaissez-vous Farid el Atrache ? Et bien je ne dirai rien sur lui, pour la simple raison que quelqu'un en parle beaucoup mieux ici :

Le blog d'Electro B-Girl : Just Appreciate Life

Juste un mot sur Farid el Atache : mélancolie.

Et au bout de l'article un lien miraculeux (Farid el Atrache pour les myopes) : la quasi intégralité de son oeuvre en écoute libre !

Il est d'ailleurs bien dommage que cette demoiselle ait arrêté d'écrire depuis plus d'un an. On peut lire chez elle de vrais passages emplis de sincérité, d'émotion et de saines colères :
ici : La conscience de l'égo, ou là : 2 secondes de silence, ou encore ici : On ira tous au paradis, même moi, et encore là : Suisse-Schweisz-Svizzera-CHHHHwitzerland

J'aime bien les rencontres virtuelles comme celle-ci. Un peu comme les passantes... L'impression de croiser quelqu'un qu'on aimerait mieux connaitre. Un peu frustrant (parce que virtuel), mais tellement réconfortant. Cela m'aide à croire encore un peu à l'humanité...

Bonjour
Ce petit post à propos de mes écrits m'a bien fait plaisir. En espérant que Farid el Atrache a réussi à vous transporter comme il me transporte.
Merci Smile
Ps: j'écris toujours Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom
Hazarbalthazar
avatar

Nombre de messages : 674
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Dim 14 Déc - 15:07

Quand tu écris....

Quand j'emploie le verbe aimer, c'est tout simplement parce que mon vocabulaire me fait défaut et fuit, incapable d'exprimer par des termes exacts ce que je ressens quand j'entends la voix de ce chanteur.
Je me souviens d'ailleurs il y a quelques années, alors qu'il était au lycée, mon frère me parla d'un sujet qu'il venait d'aborder: l'ineffable.
Quand il est impossible d'exprimer de quelque manière que ce soit un sentiment qu'on éprouve face à une situation ou une personne.
Il me dit alors:
-J'ai tout de suite pensé à Farid el Atrache.




C'est tellement vrai.

C'est à ce moment là que tous les BONS SENS s'expriment(vue,ouïe,toucher...)

la clef du sol

Bienvenue chez nous electro-b-girl

_________________
N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures.(proverbe tzigane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duppy
Balthazar
avatar

Nombre de messages : 577
Age : 55
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Dim 14 Déc - 16:36

electro-b-girl a écrit:

Bonjour
Ce petit post à propos de mes écrits m'a bien fait plaisir. En espérant que Farid el Atrache a réussi à vous transporter comme il me transporte.
Merci Smile
Ps: j'écris toujours Wink

De rien, b-girl !

Tu écris toujours, j'en suis ravi.
Mais où peut-on te lire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Dim 14 Déc - 16:52

Bienvenue, B-Girl. Écris tout ce qui te passe par le cœur ici si tu le souhaites, le jazz aime le désordre, le vin et le grand Mars de Zorn, autopsie ultime de la Suisse létale.

Farid El Atrache me transporte et je le transporte - avec Adbelwahhab et Oum Keltsoum - depuis longtemps, un peu partout, dans ma valise - lourde la vingtaine de vinyles Cairophone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
electro-b-girl
Bouteillon
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Dim 14 Déc - 22:59

Rom a écrit:
Quand tu écris....

Quand j'emploie le verbe aimer, c'est tout simplement parce que mon vocabulaire me fait défaut et fuit, incapable d'exprimer par des termes exacts ce que je ressens quand j'entends la voix de ce chanteur.
Je me souviens d'ailleurs il y a quelques années, alors qu'il était au lycée, mon frère me parla d'un sujet qu'il venait d'aborder: l'ineffable.
Quand il est impossible d'exprimer de quelque manière que ce soit un sentiment qu'on éprouve face à une situation ou une personne.
Il me dit alors:
-J'ai tout de suite pensé à Farid el Atrache.




C'est tellement vrai.

C'est à ce moment là que tous les BONS SENS s'expriment(vue,ouïe,toucher...)

la clef du sol

Bienvenue chez nous electro-b-girl
Et c'est tout aussi ineffable de savoir que d'autres vous comprennent pleinement à ce sujet. La boucle se boucle sans cesse Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
electro-b-girl
Bouteillon
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Dim 14 Déc - 23:04

Duppy a écrit:
electro-b-girl a écrit:

Bonjour
Ce petit post à propos de mes écrits m'a bien fait plaisir. En espérant que Farid el Atrache a réussi à vous transporter comme il me transporte.
Merci Smile
Ps: j'écris toujours Wink

De rien, b-girl !

Tu écris toujours, j'en suis ravi.
Mais où peut-on te lire ?
J'ai cessé de nourrir mon blog, peut-être parce qu'une page est tournée et que ma vie a changé depuis. Je dirais d'autres choses aujourd'hui mais je me réserve pour un roman. Le vécu n'est plus même mais j'espère que le mot reste juste et la sincérité intacte... Je publie également des portraits pour un magazine en Suisse et qui semble regrouper quelques lecteurs assidus.
Je peux t'envoyer quelques articles si tu le souhaites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
electro-b-girl
Bouteillon
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Dim 14 Déc - 23:05

Bannister a écrit:
Farid El Atrache me transporte et je le transporte - avec Adbelwahhab et Oum Keltsoum - depuis longtemps, un peu partout, dans ma valise - lourde la vingtaine de vinyles Cairophone.

Voici la phrase qui me rend verte de jalousie. Un prix pour la valise ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duppy
Balthazar
avatar

Nombre de messages : 577
Age : 55
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Lun 15 Déc - 3:48

Je suis partant bien sur, fille électro !

Le roman en question, il est en cours ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Jeu 18 Déc - 4:01

electro-b-girl a écrit:
Bannister a écrit:
Farid El Atrache me transporte et je le transporte - avec Adbelwahhab et Oum Keltsoum - depuis longtemps, un peu partout, dans ma valise - lourde la vingtaine de vinyles Cairophone.

Voici la phrase qui me rend verte de jalousie. Un prix pour la valise ??

Valise sans prix. Vieille et parfois fermée longtemps de manière à ne pas déranger ce qui à l'intérieur continue de vivre comme avant. On ne ramène pas de terre ni de larmes, ni personne, seulement sa valise. j'ai vu la valise d'Albert Cossery un jour dans un hôtel pas loin de Saint-Germain: elle était en équilibre précaire au dessus d'une armoire bon marché et n'avait probablement pas changé de point de vue depuis 35 ans. Celle aussi d'un aristocrate polonais né en Mandchourie, mais qui avait posé sa vie rue de Provence en 1945, sorti dégrisé de l'armée Anders: il avait passé sa vie à la remplir, sa valise, de petits feuillets noircis d'une écriture fine et serrée, rien que des petits brulots pour dire que Dieu, le christ et Saint-Frusquin n'existent pas....un effort incroyable....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Minie
Jeroboam
avatar

Nombre de messages : 196
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Jeu 18 Déc - 11:10

je découvre ce post, je clique sur le lien magique... hélas le lien est mort !? (semble-t-il...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minie
Jeroboam
avatar

Nombre de messages : 196
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Jeu 18 Déc - 21:43

En tout cas je me régale avec le blog de electro-b-girl, rarement j'ai lu autant de commentaires avec une telle délectation.
C'est fin, c'est drôle, c'est très intructif... enfin c'est comme le verbe aimer, il manque parfois des mots pour dire certaine choses.
Merci de l'avoir signalé Duppy, je l'ai maintenant en favori... queen

(Et pour ce qui est du lien mort, je me suis un peu rattrapée avec youtube où l'on trouve quelques perles avec Farid el Atrache...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duppy
Balthazar
avatar

Nombre de messages : 577
Age : 55
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Jeu 18 Déc - 22:25

Minie a écrit:
... enfin c'est comme le verbe aimer, il manque parfois des mots pour dire certaine choses.


...ineffable peut-être ? Smile

Sinon, de rien Minnie. ce fut un plaisir.

En passant, je n'aime pas le verbe aimer, trop de sentiments différents sous ce terme générique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/
Karim
Quart


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Lun 19 Jan - 21:01

très jolis textes en effet et très grand artiste que Farid el Atrache. Sa soeur Ashaman est aussi une chanteuse connu dans le monde arabe, personnellement je suis moins fan.
Je m'éloigne un peu du sujet, mais puisqu'on parle de musique orientale sur un forum de jazz, je pourrai conseiller à ceux qui aiment ce type de mélange de jeter une oreille sur les disques de Rabih Abu Khalil, un autre grand oudiste, et Ibrahim Maalouf, un trompetiste utilisant un instrument lui permettant de jouer des quarts de tons

http://www.myspace.com/ibrahimmaalouf
www.myspace.com/rabihaboukhalil

vous trouverez pas mal de vidéos sur youtube
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minie
Jeroboam
avatar

Nombre de messages : 196
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Farid el Atrache   Mer 21 Jan - 14:26

Karim a écrit:
...Je m'éloigne un peu du sujet, mais puisqu'on parle de musique orientale sur un forum de jazz, je pourrai conseiller à ceux qui aiment ce type de mélange de jeter une oreille sur les disques de Rabih Abu Khalil, un autre grand oudiste...
Très beau en effet, cf. Arabian Waltz.
Et dans la série des atypiques, Jean-Marie Machado "Andaloucia"...
Ça vous dépayse un brin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Farid el Atrache   

Revenir en haut Aller en bas
 
Farid el Atrache
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DILEMME Live au Vintage Bike café Alès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JAZZ VOICES :: Les Voix :: Les Autres Voix-
Sauter vers: