AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 JACKIE PARIS EN COSTUME BLANC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: JACKIE PARIS EN COSTUME BLANC   Mer 31 Oct - 4:10

Bird aimait Jackie, et Jackie, toujours en costume blanc, toujours un grand sourire un peu triste accroché au visage, aimait Bird au point de se noyer dans son ombre, de la boire jusqu'à l'ivresse, si on peut écrire qu'il est possible de se noyer dans une ombre. L'humanité de Jackie était si grande qu'elle suait par tous les soubresauts de sa voix nue et franche, claire au bord de l'abîme.

Prototype du loser, Jackie, que Sarah Vaughn vénérait et nommait The Kissing est mort heureux dans la dèche et l'oubli le plus crasseux en 2004 après un soudain et inattendu regain de popularité, brisé par les autres et non par lui-même puisqu'il chanta jusqu'au bout, acceptant les contrats les plus insensés, capable d'animer des soirées de mariage arméniennes ou de faire la promotion d'une nouvelle sorte de farine dans une épicerie pour ne pas crever de faim. Capable, aussi, d'avoir le premier chanté une composition de Monk, et non des moindres puisqu'il s'agit de Round'Midnight qu'il interpréta pour la première fois en 1949 au club Samoa, dans la 52ème rue.

L'irrémissible Lenny Bruce lui-même était, comme Mingus, tombé amoureux de la voix de Paris: Jackie a une attitude cool, il vous enlève tranquillement le cœur et ne vous le rend plus avant que vous ayez décidé de le lui laisser.

Jackie Paris avait commencé très tôt à danser et à chanter, jouer de la guitare, à l'âge de trois ans, trainant les rues puis bientôt les routes aux cotés des minstrels et autres tap-dancers que l'histoire a oubliés - si ce n'est un nom comme celui de Bill "Bojangles" Robinson qui inventa le style moderne aux claquettes et qui considérait Paris comme son fils. Plus tard, embauché par l'Orchestre de Slide Hampton, il est forcé un soir par sa femme, Gladys, de revêtir un costume blanc immaculé alors que les autres musiciens sont habillés de smokings orange vif. Un soir comme celui-là, entre le mauvais goût et la brillance naturelle d'une merveilleuse formation noire jouant le tout pour le tout au pays des blancs, roulant, plus noire encore, pendant la nuit, d'une ville blanche l'autre, il se fait tabasser par des rednecks en compagnie que quelques musiciens à la sortie d'un bar d'Atlanta. Les flics déboulent et apostrophent Jackie dans la pénombre d'une rue mal éclairée : Hé, toi! Tu es quoi toi, blanc ou noir? Et Paris de répondre: Je suis avec les autres, se faisant à nouveau dérouiller.

Au début des années 50, il grave quelques pistes avec Mingus pour Début Records, puis une version splendide de Skylark dont les accents touchants et simples vont droit au cœur du père de cette mémorable mélodie, Hoagy Carmichel qui déclare dans un show de Rosemary Clooney: a kid by the name of Jackie Paris sings the hell out of 'Skylark'!

En 1953, il frôle le succès avec la ballade de Redd Evans If Love Is Good To Me mais se fait doubler par Nat Cole qui, lui, fait sauter les charts avec ce morceau. Bien que peu rancunier, Jackie, lucide, ne se priva pas un jour de déshabiller le roi en coulisse: J'aime bien ton disque Nat, mais j'ai comme l'impression en t'entendant chanter que tu as beaucoup aimé la version de Jackie, hein?

Et puis viendront, malgré les albums gravés régulièrement, de moins en moins vendus, des années très noires, l'alcool, la défonce, où Paris traversa la vie comme un poisson dans un aquarium sans fond et dont-on aurait oublié longtemps de rebrancher la pompe à air.

Paris est demeuré grand, même dans les eaux noires, même portant un vieux smoking blanc couvert de déchets alimentaires comme dans ce restaurant italien de Detroit où, un soir de Noël 1967, il continua de chanter une merveilleuse ballade comme lui seul savait le faire alors que des clients ronds comme des queux de bille lui balançaient tout ce qui restait dans leur assiette, déclenchant la risée générale et faisant écrire trois lignes d'un humour douteux dans le torchon local.

Alors avant de laisser Jackie Paris chanter ce magistral We'll Be Together Again je lui laisse une dernière fois la parole et répondre, en 1974, à un journaliste qui lui demandait comment il avait pu supporter toute cette merde après les concerts au Minton de l'après-guerre:

I never gave in, 'cause I love it, man. What am I gonna do, get bitter and hate the world and kill myself? For what? I had a lot of fun. I loved every minute of it.



WE'LL BE TOGETHER AGAIN


Dernière édition par Bannister le Mar 25 Mar - 13:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
tuamotu
Magnum
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: JACKIE PARIS EN COSTUME BLANC   Mer 31 Oct - 23:52

Allez, un dernier message sur le forum avant le départ ...


Et voilà, Jackie Paris est chez "VOICES"


Bannister vous en dit beaucoup sur Jackie Paris, un chanteur dont on devrait trouver les albums chez tous les disquaires, si cette profession existait encore, un chanteur exceptionnel, qui n'a fait que cela -chanter- sans jamais atteindre le succès qui lui était dû, mais qui a toujours suscité l'admiration des musiciens qui ont suivi son parcours et qui est, aujourd'hui encore considéré comme faisant partie de la crème des vocalistes. Pour beaucoup, il est même la cerise sur la crème...

Pour compléter le message de Bannister, je voulais vous signaler un documentaire que vous ne devez pas manquer d'aller voir ou de chercher en dvd: 'Tis Autumn. Un documentaire consacré à Paris qui est sorti en 2006.



Je ne vais pas recopier ce que vous pourrez facilement lire dans le dossier de presse de la production de ce film.

C'est ici, en format pdf http://www.hangoverlounge.com/downloads/TA_PRESS_KIT

La bande son de ce documentaire est disponible en cd. En voici les liner notes.



Si j'en crois les liners du cd ci-dessus, Verve aurait ressorti "The song is Paris" en 2006. Encore un cd à voler... mais il n'y en a aucune trace sur le site de Verve ni ailleurs!!!

Par contre, Verve présente sur son site ce cd comme sorti en 2005 et je n'en ai trouvé trace sur aucun site marchand! Tout baigne...

Il y a d'autres albums de Paris que vous pourrez essayer de trouver comme ceux d'Impulse! ou d'Audiophile ou même le Coral.
Fouillez, si vous trouvez quoi que ce soit de Jackie Paris, volez le! Ce ne peut être que bon!



Vous devrez peut être ébrécher votre tirelire -les albums valent maintenant entre 100 et 150$ selon l'état- mais vous ne le regretterez certainement pas, surtout si les albums que je vous ai présentés dans ce post http://voices.4rumer.com/les-introuvables-f7/jackie-paris-t243.htm vous ont séduits. En plus, vous pourrez les écouter autant de fois que vous voulez ! Certains de ces albums ont été édités en cd par nos amis japonais mais vous aurez plus de chance de les trouver en LP car ils ont été tirés à un nombre minimaliste d'exemplaires et personne ne les revend...

Pour ne pas vous quitter en silence, voici un titre enregistré en club au début des années 50, qui devrait ravir les amateurs de scat. "Ride Sally Ride", presque 7 minutes de plaisir!



>>>>>>RIDE SALLY RIDE<<<<<<




Si vous vouliez engager Jackie Paris pour votre anniversaire, c'est maintenant malheureusement trop tard -il n'aurait sans doute pas dit non si vous lui aviez garanti que le buffet, le bar plutôt, était bien garni- mais voici quand même la carte de son agent...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duppy
Balthazar
avatar

Nombre de messages : 577
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: JACKIE PARIS EN COSTUME BLANC   Jeu 1 Nov - 4:39

Et bien avec une telle présentation, si personne n'a envie d'écouter ou d'acheter ce Jackie Paris !
Et merci pour le scat, tuamotu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: 'TIS AUTUMN   Lun 26 Nov - 3:01

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: The Search For Jackie Paris - Trailer.   Lun 26 Nov - 3:03

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JACKIE PARIS EN COSTUME BLANC   

Revenir en haut Aller en bas
 
JACKIE PARIS EN COSTUME BLANC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 11 Mai 2008 - Doooooom Over Paris
» [Disneyland Paris] Recrutement
» Accès au Parc depuis Paris / en train !
» Opéra de Paris - 2009/2010 (Présentation de la saison)
» [programme] Opéra de Paris 2010-2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JAZZ VOICES :: Les Voix :: 1944-1960-
Sauter vers: