AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Joan La Barbara ,l'expérimental

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rom
Hazarbalthazar
avatar

Nombre de messages : 674
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Joan La Barbara ,l'expérimental   Dim 2 Déc - 22:26

Si comme le dit Joan La Barbara, la voix est l’instrument des origines (« Voice is the Original Instrument » est le titre de son premier album), elle reste un instrument rare en soliste. Sans doute parce que le chant a capella est un genre qui ne pardonne pas. Privé de support instrumental, la voix acquiert une fragilité, une friabilité, un aspect ridicule aussi quelquefois lorsque la voix sort de son cadre de conversation pour entrer dans celui de l’expression. Les cris et les onomatopées sont jugés plus proches de l’animal que de l’humain. Parler en langue est autant signe de folie que de bénédiction. Les inflexions du chant, glissandi, trilles, etc., sont difficiles à justifier ou expliquer hors du contexte musical.





Joan La Barbara est un personnage à part dans le monde de la musique classique. Que ce soit à travers son association avec des compositeurs comme John Cage, Steve Reich ou Morton Feldman, ou sa propre carrière de compositrice, elle s’est construit une place unique de chercheuse et d’expérimentatrice. Depuis les années soixante, elle a consacré sa vie à explorer la voix humaine, à commencer par la sienne, afin d’en élargir les possibilités et d’en repousser les limites. Elle a ainsi développé un vocabulaire étendu de techniques vocales expérimentales, ajoutant le chant circulaire (chant ininterrompu par la respiration), le hululement, les claquements de glotte, le chant multiphonique (chanter sur plusieurs tonalités à la fois) aux techniques traditionnelles du chant classique. À l’inverse du chant lyrique, elle considère la voix, non comme un véhicule du texte, mais comme un instrument en soi. Ce qui l’a amenée à composer et interpréter des œuvres étonnantes, associant une forme de chant « pur », quasiment angélique, à des grognements, des évocations d’animaux, de machines, des imitations de sons électroniques. Ses propres compositions sont, non seulement des démonstrations virtuoses de ses capacités vocales et de son talent, mais aussi des pièces excessivement sensibles, explorant la texture sonore de la voix de manière envoûtante.



Voice Is The Original Instrument est une compilation de ses premières oeuvres, enregistrées dans les années 70 et 80, et présente l’artiste expérimentant diverses techniques de production sonore, vocale et technologique, mais aussi diverses sources d’inspiration inhabituelles, improvisant après des périodes de privation sensorielle, traduisant en son des analyses du spectre lumineux. L’album est aussi une introduction en forme de manifeste à ce qui sera la voie de Joan La Barbara tout au long de sa carrière. Elle y envisage le son comme une présence physique, un matériau à sculpter. Elle dit vouloir « retrouver la fonction de base de la voix en tant que premier instrument d’expression » et comme ressource sonore encore trop peu explorée. En plus de ses techniques vocales, elle explorera le re-recording, additionnant jusqu’à seize couches de sa propre voix pour parvenir à une composition orchestrale complexe, une réelle « peinture sonore ». C’est le titre qu’elle donnera d’ailleurs à un de ses albums : Sound Paintings, un disque s’ouvrant sur un cri perçant, pour s’engouffrer ensuite dans une série de pièces tantôt méditatives, tantôt emportées à toute vitesse dans une fougue rappelant diverses traditions populaires, comme Erin, évoquant l’Irlande, ou Urban Tropics, où elle utilise sa voix comme un instrument de percussion afro-cubain.

Malgré la réticence de beaucoup de compositeurs à écrire pour une interprète aussi unique que La Barbara, quelques-uns se sont risqués au défi. Une de ces plus belles collaborations est une œuvre de Morton Feldman intitulée Three Voices. Les paroles sont extraites des deux premiers vers de Wind, un poème que l’écrivain Frank O'Hara avait dédié à Feldman. Le texte est adapté pour trois voix, l’une chantée live, les deux autres enregistrées. Elle fut interprétée par La Barbara, chantant entourée de deux haut-parleurs. Feldman expliquera plus tard avoir eu la vision des haut-parleurs comme autant de pierres tombales, et qu'il avait conçu la voix live comme conversant avec des esprits. Pour lui, c'était les voix de ses amis Philip Guston et Frank O'Hara qui y étaient enterrées; la voix live était la sienne. Il y a toujours eu beaucoup de similitudes dans les approches musicales de Feldman et de La Barbara. Elle a créé au fil du temps un style vocal minimaliste, tout en retenue, qui rappelle la subtilité et l’économie caractéristique de Feldman.

Une autre de ses oeuvres majeures est une collaboration également. 73 Poems est basé sur un texte du poète américain Kenneth Goldsmith, par ailleurs fondateur d’UbuWeb (http://www.ubu.com). Il s’agit d’une œuvre pour voix, électronique et bande, composées de 79 pièces courtes, entre le haïku et la miniature, durant chacune une minute à peine. Il s’agit également d’une exception au travail habituel de La Barbara puisqu’elle avait jusque-là évité l’usage du texte. Alors qu’elle favorisait auparavant les séquences vocales dénuées de signification, et en ce sens similaires à une musique instrumentale, elle utilise ici l’humour ou le pathos des textes pour se livrer à des variations sur les différentes rimes et allitérations des poèmes ou pour se concentrer sur une forme de récitation uniquement accompagnée de manipulationsd’harmoniques. Les poèmes originaux de Goldsmith, conçus comme des intermédiaires entre la poésie et la peinture, sont disposés sur le papier comme une composition abstraite, les mots se superposant, dessinant des formes géométriques. Chacun possède, en dehors de son texte, un agencement visuel, une esthétique propre. C’est de cet agencement que partira La Barbara pour son adaptation, cherchant à sculpter le son en accord avec la composition graphique du poème.

La musique de Joan La Barbara, bien qu’elle soit le résultat d’années d’expérimentation, conserve une fraîcheur, une beauté inhabituelle, qui parlent à l’imagination. Décrite par certains critiques comme "l’équivalent sonore de la science-fiction", elle est une exploration des territoires inconnus de la voix. Qu’elle se base sur des techniques traditionnelles comme le iodle, le jeu de gorge des Inuits ou le chant diphonique de Mongolie, ou qu’elle invente ses propres techniques, l’agilité et l’aisance de La Barbara sont toujours impressionnantes. À la fois compositrice et interprète, et ne craignant pas de mêler à son approche classique improvisation et technologie, Joan La Barbara est un exemple rare, marginal, dans le monde de la musique classique. Au moyen de sa seule voix, elle s’est créé un univers déconcertant, fascinant et « rafraîchissant », où l’on ressent la joie de chanter, de s’immerger dans le son et de découvrir des sons que l’on croyait jusque-là impossibles. [retour]

Joan La Barbara possède un site internet : http://www.joanlabarbara.com/. Elle travaille actuellement sur un nouvel opéra, intitulé WoolfSong, inspiré par la vie et l’œuvre de Virginia Woolf.

Discographie sélective
- Joan La Barbara : « Voice Is The Original Instrument »
- Joan La Barbara : « Sound Paintings »
- Joan La Barbara : « Shamansong »
- Joan La Barbara & Kenneth Goldsmith : « 73 Poems »
- Steve Reich : « Drumming / Six Pianos / Music For Mallet Instruments, Voices and Organ » (1974)
- Philip Glass : « North Star » (1977) for multiple voices
- Morton Feldman : « Three Voices for Joan La Barbara » (1982)
- Morton Subotnik : « Touch 1969 / Jacob's Room 1986 »
- John Cage : « Singing Through » (1990)

Benoît Deuxant


...que j'aime ma médiathèque




SOUNDS


_________________
N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures.(proverbe tzigane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johnnie
Veuve Clicquot-Ponsardin
avatar

Nombre de messages : 1098
Age : 67
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Joan La Barbara ,l'expérimental   Dim 2 Déc - 22:42

J'ai écouté les 3 extraits sur son site. Bigre, c'est impressionnant !!! La musique électro-acoustique est un domaine que je commence à explorer, la musique contemporaine purement instrumentale me paraissant singulièrement bloquée au niveau de la créativité. Enfin... non. C'est plutôt la discographie qui bloque !!!
Merci Rom ! Je vais chercher à en savoir un peu plus sur cette compositrice.
Si c'est ta médiathèque qui sort ce genre d'infos, alors j'habite carrément chez les ploucs !!! (en référence à l'excellent film Fantasia chez les Ploucs avec Jean Yanne, Lino Ventura et Mireille Darc...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Joan la Barbara, Pitchpaint   Sam 15 Déc - 18:42

Peindre avec sa voix, ça c'est encore un truc pour Rom!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Minie
Jeroboam
avatar

Nombre de messages : 196
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Joan La Barbara ,l'expérimental   Dim 16 Déc - 3:12

Ahhhh, comme j'aimerais savoir faire ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joan La Barbara ,l'expérimental   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joan La Barbara ,l'expérimental
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joan la Barbara - Voice is the Original Instrument
» Bb6 Expérimental
» Surréalisme, expérimental, bizarre...
» [Expérimental / Hip-Hop] DJ Shadow
» [Expérimental / Hip-Hop] Guts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JAZZ VOICES :: Les Voix :: Les Autres Voix-
Sauter vers: