AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dick Haymes et les femmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Dick Haymes et les femmes   Mer 16 Jan - 22:30

Tout ce temps perdu, passé à regarder une dernière fois ces extraordinaires jambes dans la lumière des phares, les yeux dans le vague, la gueule ouverte comme un gros poissons chinois, boursoufflé à boire l’air frais qui s’écoule rare dans la pluie dans le petit gouffre aux chimères de la portière entrouverte. Le temps s’arrête dans tes mains qui étauient encore il y a deux minutes deux aiguilles de chair en révolution sur sa chair ronde et pâle comme la lune de septembre. Chair trigonométrique survoltée contre chair magnétique : le secret de l’atome, dernière alcôve avant le néant, et point de départ de la mémoire.

Time on My Hands
chante Dick Haymes en 1943 qui en connaissait un rayon en matière de chair puisqu’il fût marié – tenez bon la rampe – à l’incendiaire Rita Hayworth puis à la cette prodigieuse rousse que fût Joan Dru sans qui les westerns de Walsh ou de Ford n’eussent été que des spectacles pour eunuques.

Ajoutons au portrait du crooner superlatif que c’est bien lui qui chante dans le Jukebox de Fallen Angel chaque fois que cette sublime garce de Linda Darnell met une pièce de dix cents à l’intérieur.



Il n’était même pas américain, mais argentin d’origine irlandaise et ne fût, pour cette raison, pas mobilisé pendant la seconde guerre mondiale, se contentant de coucher avec le plus de femmes possible au lieu de tuer des gens. Ce qui rend ce salopard à la voix de velours côtelé, nous l’avouons, plutôt sympathique à nos yeux.

Ecoutons donc ce Time on My Hands qui, après tout ce que vous aurez lu, devrait vous donner une idée du style d'un type qui, au lieu de faire tomber les murs de Jericho, se contentait de chanter deux minutes pour provoquer des secousses telluriques dans les sacs à main, voire davantage.


Time on My Hands
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Dick Haymes et les femmes   Jeu 14 Fév - 21:38

Très bon boulot sur I wish I Knew.

Dick Haymes - I Wish I Knew

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
 
Dick Haymes et les femmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les femmes compositrices
» Dick Campbell : Sings Where It's At (1965)
» La minute des femmes
» Ha les femmes anecdote
» Dick Zimmerman et la pochette Thriller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JAZZ VOICES :: Les Voix :: 1900-1944-
Sauter vers: