AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SUBLIME LUCY ANN POLK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: SUBLIME LUCY ANN POLK   Ven 20 Juin - 19:01



De la délicatesse comme nature, de l’espace comme territoire, de l’intelligence comme légèreté, de la jeunesse comme un des beaux arts, puisque l’art est éternel, et surtout d’une fulgurante beauté comme sorcellerie, puisque c’est bien de cela qu’il s’agit à entendre l’exquise Lucy Ann Polk prendre dans ses bras graciles les standards comme des soupirants transis prêts à succomber.

Et le sextet réuni par l’ineffable Marty Paich succombe en permanence au point de tirer la langue sans jamais jouer au dessous des ses possibilités pendant les 45 minutes que dure la galette VSOP tant la ravissante chanteuse semble avoir eu raison de ces raisons triviales qui empêchent parfois les sidemen de se livrer entièrement à leur art.

Etat de grâce total pour ce combo raffiné réunissant Buddy Clark (Contrebasse), Bob Hardaway (Tenor) – qui joue ici terrible - Mel Lewis (batterie), Dick Noel (Trombone), Marty Paich (Piano), Tony Rizzi (guitare) – parfait.

Un enchantement de poésie et de finesse, et une tempérance si inspirée dans l’interprétation de certains titres, petits médaillons lyriques brillamment mais simplement ciselés, qu’on frise, pas loin du lied, la perfection - When The Sun Comes Down est extraordinaire.

Un sommet de l’album – écoutez la lancer ce vertigineux « There’s nothing in life but you » à la fin du premier couplet (en réalité, un « copulet » si je puis m’exprimer ainsi) et vous sentirez le vent brulant de la défaillance vous envelopper le cœur comme un paquet fantaisie un 31 décembre– que cette version limpide et sublime d’Easy Living où Polk, merveilleusement soutenue par un Hardaway stratosphérique, tente de suspendre le temps et y parvient presque, ce qui, l’air de rien, est miraculeux dans l’Amérique de 1957.

"Bon sang que c’est bon" eût déclaré le grand Baudelaire s'il se fût trouvé en familière compagnie.

EASY LIVING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Johnnie
Veuve Clicquot-Ponsardin
avatar

Nombre de messages : 1098
Age : 67
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: SUBLIME LUCY ANN POLK   Dim 22 Juin - 16:26

Très belle voix pour mon goût personnel. On dirait que ce n'est pas elle sur la photo d'après ce que j'ai pu voir sur le net. Mais qui est donc cette sirène au regard verdâtre mais ô combien langoureux ? Toujours en fouillant sur le net, j'ai trouvé cette excellente biographie de Lucy Ann Polk téléchargeable au format PDF : Biographie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: SUBLIME LUCY ANN POLK   Dim 22 Juin - 17:10

Johnnie a écrit:
Très belle voix pour mon goût personnel. On dirait que ce n'est pas elle sur la photo d'après ce que j'ai pu voir sur le net. Mais qui est donc cette sirène au regard verdâtre mais ô combien langoureux ? Toujours en fouillant sur le net, j'ai trouvé cette excellente biographie de Lucy Ann Polk téléchargeable au format PDF : Biographie

Bravo pour ta découverte! Cette bio est une excellente surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
ptilou
Nabuchodonosor
avatar

Nombre de messages : 703
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Sax   Mar 24 Juin - 1:03

joli moment et je retiens également " Bob Hardaway (Tenor) – qui joue ici terrible " drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: SUBLIME LUCY ANN POLK   Dim 1 Aoû - 22:01

Doux oiseaux de jeunesse que les Four Polks au sein desquels Lucy-Ann évoluait en famille, comme un merveilleux petit poisson en passe de sauter hors du ruisseau pour retomber dans les courants forts de l'orchestre formidable de Les Brown.

Miss You

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Johnnie
Veuve Clicquot-Ponsardin
avatar

Nombre de messages : 1098
Age : 67
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: SUBLIME LUCY ANN POLK   Lun 2 Aoû - 0:07

Bannister a écrit:
Doux oiseaux de jeunesse que les Four Polks au sein desquels Lucy-Ann évoluait en famille, comme un merveilleux petit poisson en passe de sauter hors du ruisseau pour retomber dans les courants forts de l'orchestre formidable de Les Brown.

Miss You

Ah, que j'adore !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SUBLIME LUCY ANN POLK   

Revenir en haut Aller en bas
 
SUBLIME LUCY ANN POLK
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La musique sublime t elle la douleur?
» L'union fait la force (sublime vidéo)
» Dr LIVING DEAD Crush The Sublime God (2015) Thrash
» ORLANDO - Lille - Paris - Dijon
» BERCY 89...LE SUBLIME INEGALE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JAZZ VOICES :: Les Voix :: 1944-1960-
Sauter vers: