AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Yma SUMAC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ptilou
Nabuchodonosor
avatar

Nombre de messages : 703
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Yma SUMAC   Mer 12 Nov - 17:12

Exceptionnellement, je colle l'article lu dans Mediapart (sous abonnement) consacré à Yma Sumac. Une VOIX (Voices !!) s'il en est :

Citation :
Yma Sumac, vous connaissez? La sublimissime, l'inclassable soprano, qui occupe une place unique, ni cantatrice, ni pop diva, quelque part entre Grace Jones et la Callas, avec des albums cultes dès les années 1950 et un registre musical inouï, qui couvre presque cinq octaves et procure des hallucinations plus fortes que le cactus péruvien. Le mieux est de la laisser chanter.

Yma Sumac, vous connaissez? La sublimissime, l'inclassable soprano, qui occupe une place unique, ni cantatrice, ni pop diva, quelque part entre Grace Jones et la Callas, avec des albums cultes dès les années 1950 et un registre musical inouï, qui couvre presque cinq octaves et procure des hallucinations plus fortes que le cactus péruvien. Le mieux est de la laisser chanter:

Légende vivante, elle descend du dernier empereur inca, Atahualpa (assassiné en 1533 par les Espagnols). Vous n'y croyez pas? Un très officiel document du consul général du Pérou aux Etats-Unis certifie cette ascendance d'Yma Sumac, en 1946: «Sa mère Emilia Atahualpa descend directement du dernier empereur inca du Pérou.» *

Yma Sumac, vous connaissez? La sublimissime, l'inclassable soprano, qui occupe une place unique, ni cantatrice, ni pop diva, quelque part entre Grace Jones et la Callas, avec des albums cultes dès les années 1950 et un registre musical inouï, qui couvre presque cinq octaves et procure des hallucinations plus fortes que le cactus péruvien. Le mieux est de la laisser chanter:


Légende vivante, elle descend du dernier empereur inca, Atahualpa (assassiné en 1533 par les Espagnols). Vous n'y croyez pas? Un très officiel document du consul général du Pérou aux Etats-Unis certifie cette ascendance d'Yma Sumac, en 1946: «Sa mère Emilia Atahualpa descend directement du dernier empereur inca du Pérou.»

Une Péruvienne, donc, née en 1922 sous le nom de Zoila Augusta Emperatriz Chàvarri del Castillo. A neuf ans, elle chante dans la cordillère des Andes, sans professeur mais en imitant les vocalises des oiseaux. A treize ans, malgré ses parents qui rêvaient d'une autre carrière, la petite se produit sur les ondes d'une radio argentine et devient célèbre dans toute l'Amérique latine. Installée aux Etats-Unis après 1945, la «déesse inca» sort son album Voice of the Xtabay. Cent mille exemplaires vendus en quelques semaines. Le succès, avec un rôle au cinéma au côté de Charlton Heston dans Secret of the Incas (Le Secret des Incas) en 1954.

En langue quechua, son nom d'artiste signifie «Jolie fleur» ou «Jolie fille». Et Yma Sumac chante souvent en quechua, mais encore en espagnol ou en italien. Ses cordes vocales couvrent quasiment le registre du piano forte, du baryton à la soprano colorature. En 1961, elle part pour une tournée de deux semaines en Union soviétique. Elle y reste six mois, fuyant notamment le fisc américain, puis partira en tournées dans le vaste monde. Puis vient la traversée du désert. Yma Sumac réussit son come-back, dans les années 1980, avec des concerts à guichets fermés devant des fans rajeunissants. Yma Sumac est morte, le 1er novembre, à Los Angeles. Elle sera enterrée à Hollywood, où elle a passé soixante années de sa vie de déesse.

Erich Inciyan (Mediapart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/
ptilou
Nabuchodonosor
avatar

Nombre de messages : 703
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Yma S   Mer 12 Nov - 17:17

Grand souvenir d'enfance que cette photo présente sur und e ses 33 tours (Mambo sans doute). Une voix extravagante, un style inimitable, du timbre, de la tessiture :

et un exotisme torride... Un souvenir de gamin qui avait la chance d'avoir une discothèque avec des opus divers et variés et parfois peu ordinaires...


Dernière édition par ptilou le Mer 12 Nov - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/
ptilou
Nabuchodonosor
avatar

Nombre de messages : 703
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Yma SUMAC   Mer 12 Nov - 17:20

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Yma SUMAC   Mer 12 Nov - 17:39



Vinyle pour obsidienne, néon pour sang, une pure magie noire qui me renvoie au souvenir extravagant de mes nuits les plus blanches, au-dessous du volcan et tout en haut de la pyramide. D'une éblouissante beauté - quel visage, mes ailleux - précolombienne dans sa jeunesse elle su en vieillissant maintenir l'envoutant malgré le cosmétique.

Chez cette descendante d'Atahualpa, fils du soleil et de la lune, jaguar indomptable aux yeux immortels, le fétide christianisme ne prit pas.

Merci Ptilou il fallait un hommage immédiat, excessif et sans réserve!


Dernière édition par Bannister le Jeu 13 Nov - 13:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Rom
Hazarbalthazar
avatar

Nombre de messages : 674
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Yma SUMAC   Mer 12 Nov - 21:25

Ma mère est fan et le Pérou est mon pays de prédilection .Je dois être née là-bas...

_________________
N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures.(proverbe tzigane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptilou
Nabuchodonosor
avatar

Nombre de messages : 703
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Yma   Mer 12 Nov - 22:07

Tellement excessif que mon commentaire a disparu ??? J'y racontais avoir écouté régulièrement les deux ou trois vinyles que ma mère possédait dès les années 60... et que cette musique faisait tourner l'imagination vers des pays et des peuplades lointaines et sauvages (avec des orchestrations un peu cuivrée et hollywoodienne néanmoins...). Quelle voix !!!

Mambo ! afro

ah nan ! en fait c'est la vidéo youtube qui s 'affichait pas immédiatement... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yma SUMAC   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yma SUMAC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sumac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JAZZ VOICES :: Les Voix :: 1944-1960-
Sauter vers: