AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ANITA O'DAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: ANITA O'DAY   Sam 4 Aoû - 19:03

Danser jusqu'à l'épuisement, s'allonger dans des cercueils de glace et y rester jusqu'à c que cela vous brûle la chair comme si on essayait de vous écorcher vif, voila ce que faisaient les jeunes gens de mon âge pour gagner leur vie, inutile de vous préciser que nous n'avions pas beaucoup d'espoir à l'époque de la grande dépression où les gens se foutaient et s'envoyaient en l'air pour un rien, mais on s'amusait bien. J'ai tellement dansé dans les marathons qu'aujourd'hui encore je ne peux pas m'empêcher de bouger quand j'entends un truc qui a un bon groove.

Tout Anita O'Day pourrait bien tenir dans ces quelques paroles où le déraisonnable se joue du raisonnable avec l'impétuosité d'un jeunesse que la chanteuse su garder des ces années 30 et noires jusqu'à sa mort l'année dernière. Celle qui avait usé ses premières chaussures dans ces marathons que l'on appelait, étrangement, Walkathon, puis avait en 1941 volé la vedette à Roy Elridge, ne pouvant, chez Krupa, s'empêcher de danser ostensiblement pendant les solos du trompettiste, conserva jusqu'au bout sa merveilleuse impertinence.

Anita O'Day est à mon avis, avec Billie Holliday, Ella Fitzgerald et Betty Carter, Shirley Horn, la plus grande chanteuse de jazz qu'il nous ait été donné d'entendre. Et certainement celle avec qui les musiciens ont pris le plus de plaisir à jouer. Et si sa vie ne peut, à strictement parler, être comparée à celle de Billie, elle n'en a pas moins connu, avec ses longs, aristocratiques, décalés, salement utiles et éternels gants blancs, un petit enfer qui manqua souvent mettre fin à une carrière en dents de scie que les japonais sauvèrent au dernier moment. Après les débuts et ce Let me Off Uptown, bâton de dynamite qui remuait toutes les sections de l'orchestre de Krupa, elle intègre le second herd de Woody Hermann puis une autre formation légendaire, celle de Stan Kenton où elle casse une nouvelle fois la baraque avec And Her Tears Flowed Like Wine.



Après quoi elle ne chantera plus qu'exceptionnellement avec les grands orchestres, préférant faire son chemin toute seule, entre une addiction de plus en plus forte à l'héroïne - le coeur est un chasseur solitaire - les clubs pris les uns après les autres pour des laboratoires où s'élaborent les extraordinaires albums qu'elle va enregistrer chez VERVE de 1955 à 1962 et qui sont une somme vocale sans pareil, du LP This is Anita, avec l'orchestre de Buddy Bregmann, aussi flamboyant qu'un film de Minelli, à Cool Heat, un pur chef d'oeuvre arrangé par Jimmy Giuffre, ou Travellin' light, ode crépusculaire à Billiie Holliday dont la toile de fond fut tissée par Johnny Mandell, et enfin, An Evening With Anita O'Day, récemment réédité et dont nous donnons une critique dans la rubrique coups de coeur et nouveautés de ce forum.

Il faut encore parler du style d'Anita, de sa décontraction naturelle, de la manière innée dont- elle scatte, de l'intelligence spontanée et fulgurante avec laquelle elle déconstruit les standards, les reconstruit ou, le plus souvent les réinvente, de cette joie inaltérable.

Quand j'ai découvert un soir d'août, à 18 ans, Cool Heat, disque vert et brillant comme toutes les espérances, sur un trottoir, j'ai eu, en écoutant Come Rain or Come Shine, l'impression d'avoir reçu un très salutaire coup de massue sur la tête, car qu'il pleuve ou qu'il vente, le monde est notre vertige, High as a mountain and deep as a river.

COME RAIN OR COME SHINE


Dernière édition par Bannister le Lun 28 Avr - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Rom
Hazarbalthazar
avatar

Nombre de messages : 674
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Sam 4 Aoû - 21:13

Bannister a écrit:


Quand j'ai découvert un soir d'août, à 18 ans, Cool Heat, disque vert et brillant comme toutes les espérances, sur un trottoir, j'ai eu, en écoutant Come Rain or Come Shine, l'impression d'avoir reçu un très salutaire coup de massue sur la tête, car qu'il pleuve ou qu'il vente, le monde est notre vertige, High as a mountain and deep as a river.



Ah zut alors, ce jour là j'avais les yeux bandés et donc n'aurais pas pu voir ce qui "traînait " sur le trottoir.

Mais c'est pas grave ce trésor est resté intact.



édit:
Et fêter la promo de ma centième-Jeroboam

_________________
N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures.(proverbe tzigane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johnnie
Veuve Clicquot-Ponsardin
avatar

Nombre de messages : 1098
Age : 67
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Sam 4 Aoû - 22:59

Oui, vraiment de quoi recevoir un coup sur la tronche avec Come Rain or Come Shine, mais enfin, un coup qui fait du bien. Beau swing que celui-ci. Rien que des pros... et des vrais !
Contrairement à Rom, je me contenterais bien du Magnum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Dim 5 Aoû - 2:43

Johnnie a écrit:
Oui, vraiment de quoi recevoir un coup sur la tronche avec Come Rain or Come Shine, mais enfin, un coup qui fait du bien. Beau swing que celui-ci. Rien que des pros... et des vrais !
Contrairement à Rom, je me contenterais bien du Magnum...

La progression suit l'ordre des contenants de pinard. Des rois de l'ancien testament, de plus en plus grands puisque ce sont des verriers juifs qui, en Champagne, l'ont établi au 17 ème siècle. A partir de 1000, en fait, finit l'ancien testament: la java commence puisque le blaze ultime est - je ne devrais pas vous le dire - Veuve Cliquot-Ponsardin. Ça vaut le coup, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Un témoignage intéressant de Rob Mariani   Dim 5 Aoû - 20:12


Who the hell shows up at a midnight jam session at the Loews Sheraton Theater in Greenwich Village wearing white, elbow-length gloves, a little, flowered print dress and a hat that looks like an inverted birdbath? Who dares to show up on stage like that where guys like Zoot Sims and Conti Condoli and Al Cohen are playing? And then proceeds to not merely hold her own on the scat vocals, but to actually kick some ass up there?

Blond, blue-eyed, sultry-voiced Anita, that'’s who. Anita O'Day. The "girl singer." The one who grew up in front of the Gene Krupa band where she learned to go way beyond "perky" and to trade eights and fours with even the wildest drummers and with the hippest trumpet players like, Roy Eldridge, and to re-phrase even the most tried and true lyrics in a whole new, hip new way.

The first night I saw her in 1959, she was just hitting the top of her game, breaking out from the structure of the big band and really exploring her freedom with a small backup group. The trio started off the set with a run-you-off-the-road, up-tempo treatment of "Them There Eyes." After about four choruses, Anita strode out onto the stage, the big blue eyes peeking out from beneath the big white hat, looking like she'd just come from a garden party in Connecticut. She hit her mark in the center of the trio, dropped her weight back into her heels and fell instantly into the groove. She never slurred or mispronounced a word, even at that speed. Oh, she twisted them, she bent the lyrics around her gloved little finger. But she never flubbed a lyric, never blew a syllable.

I thought I'd heard every version of "Honeysuckle Rose." It's an old song. But in Anita'’s hands, it was all new.

And her treatment of "Star Eyes"--well, the lyrics just seemed to melt in her mouth. That was the other thing about her. Although she was very feminine, I didn't really think she was particularly sexy, until I heard her sing that song. Something about the way she placed a note somewhere in the middle of her throat and in back of her voice box went right into your libido and said, "Hello there, big boy."

I went to hear her with her trio again a few months later at the Half Note. It was the perfect size room for her, although she had the ability to turn even a huge outdoor amphitheater into a smoky little bistro. Once again, up there above the narrow bar, there she was with the gloves and the hat. Black this time to match her little black cocktail dress. All she needed was a silver martini cocked in one hand and a long cigarette-holder in the other to make a Vogue cover shot.

Movie star props aside, she was­ and of course, still is--a consummate musician. Her bebop version of a vibrato is about as hip as a singer can get. Chris Conner and June Christy were doing it too. But Anita took it just a little further. Instead of just being sexy, it was sexy/funny. And of course always very musical.

Anita O'Day has outlasted just about everybody else from her era. I have no idea how old she is now but I heard her on a new CD recently recorded live in a club in L.A. and, though her voice has grown noticeably deeper and huskier, her phrasing and her time feeling are as sharp and crisp as ever. And just as hip.

That'’s the very first thing anyone would ever say about Anita O'Day. She is one very hip chick.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
snoopy
clavelin
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Jeu 9 Aoû - 19:51

Très jolie voix, un peu "cassée" dans certains sons. J'aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom
Hazarbalthazar
avatar

Nombre de messages : 674
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Dim 30 Sep - 13:56



On en a pour un bout de temps en son agréable compagnie

_________________
N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures.(proverbe tzigane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Dim 30 Sep - 14:38

Je en connais pas cette compilation. En général je n'aime pas trop les compilations mais je comprends parfaitement que pour des raisons financières ou pratiques on fasse l'acquisition de ce genre d'objet, surtout que le graphisme a l"air assez beau et séduisant. Et parfois, hors compilations point de salut, alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
Rom
Hazarbalthazar
avatar

Nombre de messages : 674
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Dim 30 Sep - 15:02

C'est un de ceux que propose la médiathèque et Voici le détail du produit où tu peux écouter quelques extraits.

son site


_________________
N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures.(proverbe tzigane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zorglub
Jeroboam
avatar

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Mer 3 Oct - 12:54

cette collection"BD Nocturne" recèle de nombreux petits trésors ( meme si je ne raffole pas moi non plus des compilations..)

Mais entre autres belles réussite,un Bud powell illustré par Joos , un Billy Strayhorn par Gotting ou un Charlie Patton par Crumb ça ne se refuse pas...

Et puis ce Anita o'day illustré par les Kerascoet est a l' image de leur Miss Patouch...charmant
Miss Patouch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Mer 3 Oct - 13:20

Citation :

Et puis ce Anita o'day illustré par les Kerascoet est a l' image de leur Miss Patouch...charmant
Miss Patouch

Charmante en effet, cette petite bonne, entre Jean-Genet, Maurice leblanc, Céline et jules Renard. Et le graphisme me plaît à moi qui suis fondu de BD mais ai souvent du mal à y trouver de la poésie et du mystère, des scénari qui vont au-delà du formalisme. Les années trente, version couleur des Blutch avec des échos de Gus Bofa.

Et sui tu lis la Biographie d'Anita O'day, tu verras qu'elle a été une sorte d'égérie dans son genre avant la guerre, une jeune femme très indépendante et décillée, farouchement attachée à sa liberté, en guerre contre des normes petite-bourgeoises déjà mises à mal par la dépression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
martian-shaker
Quart


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 16/09/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Dim 7 Oct - 22:16

Anita O'Day a enregistré une très jolie session avec Cal Tjader,Time for 2, chez Verve (réédité en digipack) ; cette chanteuse avait un truc pour rendre langoureux tout ce qu'elle accompagne de sa voix et son interprétation de "An occasional man" est un pur délice...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom
Hazarbalthazar
avatar

Nombre de messages : 674
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Dim 7 Oct - 22:41

Time For Two

_________________
N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures.(proverbe tzigane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Jeroboam
avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Lun 8 Oct - 10:32

Rien à jeter chez Anita O'Day, tout est bon, comme dans le cochon ! Une technique parfaite, entièrement mise au service de l'émotion, de l'élégance et de la décontraction, de la souffrance et de la joie, de l'intelligence et du charme, une beauté aristocratique et une humanité incroyablement chaleureuse... L'alchimie parfaite. Difficile, après avoir écouté un de ses disques de passer directement à une autre chanteuse. Mieux vaut faire un détour par un autre disque exclusivement instrumental.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrognard.hautetfort.com/
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Lun 8 Oct - 15:14

Citation :
Mieux vaut faire un détour par un autre disque exclusivement instrumental

Bien sûr. Du reste, Anita O'Day faisait un usage très instrumental de sa voix.


Dernière édition par Bannister le Lun 28 Avr - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
tuamotu
Magnum
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Mer 31 Oct - 0:07

Après avoir écrit sur Art Pepper, et lu quelques messages, j'ai l'impression qu'un bon nombre d'entre vous ont lu "Straight Life", son autobiographie.

Pepper est devenu, pour beaucoup, même dans la presse spécialisée, autant une légende de la drogue que de la musique !

Mais c'était avant tout un musicien qui voulait devenir "le plus grand altiste au monde"... à chacun de se faire son opinion sur le résultat.

De même, Anita O'Day -vous voyez, j'y viens- était avant tout une chanteuse, plutôt mignonne, brune ou blonde selon, bien propre sur elle et que vous auriez tous invitée à diner chez belle maman!

Heureusement que vous ne l'avez pas fait, elle aurait pu vous raconter sa vie et vous auriez vu qu'Art Pepper n'était pas seul en enfer !!!

Lisez aussi son autobiographie, "High Times Hard Times", vous pourrez la ranger sur la même étagère que "Straight Life", celle ou l'on ne va pas trop souvent pour ne pas réveiller les démons...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Mer 31 Oct - 0:43

Le passage ou elle se fait serrer par les stups avec John Poole dans a cuisine et balance l'héro par terre pendant que Poole pisse dessus en douce est tragiquement hilarant.

Un grand livre vraiment écrit par Anita et une mine de renseignements sur l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
46610
Nabuchodonosor
avatar

Nombre de messages : 790
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Jeu 24 Jan - 0:14

Bannister a écrit:

Quand j'ai découvert un soir d'août, à 18 ans, Cool Heat, disque vert et brillant comme toutes les espérances, sur un trottoir, j'ai eu, en écoutant Come Rain or Come Shine, l'impression d'avoir reçu un très salutaire coup de massue sur la tête, car qu'il pleuve ou qu'il vente, le monde est notre vertige, High as a mountain and deep as a river.


Celui là est orange Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://media.putfile.com/Cosmic-Echoes
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Jeu 24 Jan - 0:28

Et je ne le connais pas celui-là! Mignon ton pageot! Quelle année la galette?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
46610
Nabuchodonosor
avatar

Nombre de messages : 790
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Jeu 24 Jan - 11:43

Bannister a écrit:
Et je ne le connais pas celui-là! Mignon ton pageot! Quelle année la galette?

Des fois ça peut-être mon pageot, la fatigue. Sinon le disque date de 1984.., des enregistrements plus anciens un peu « rincés »s. Je vois pour mettre en ligne le verso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://media.putfile.com/Cosmic-Echoes
ptilou
Nabuchodonosor
avatar

Nombre de messages : 703
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: The book   Jeu 24 Jan - 20:12

Is it translated in french ? study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Jeu 24 Jan - 21:58

ptilou a écrit:
Is it translated in french ? study

Je ne crois pas. Mais facile à lire. Évidement, faut entraver l'angliche un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
46610
Nabuchodonosor
avatar

Nombre de messages : 790
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Ven 25 Jan - 0:59

Re Verso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://media.putfile.com/Cosmic-Echoes
Bannister
Dom Perignon
avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Ven 25 Jan - 1:34

46610 a écrit:
Re Verso

Il est dans la discographie à la fin du bouquin.

Alors, dis-nous ce que tu penses de cet album....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voices.4rumer.com
46610
Nabuchodonosor
avatar

Nombre de messages : 790
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   Ven 25 Jan - 23:25

Tu sais, ce disque n’engendre pas la mélancolie ni l’ennui, même si l’enregistrement date un peu (1947) avec ce son restitué qui « crac » c’est sûrement un repiquage de vinyle mono d’époque un peu fatigué.
Le chant est très bien accompagné par des musiciens au jeu spontané . Ce qui est très agréable c’est l’équilibre entre les parties chantées et les parties instrumentales, ni trop, ni trop peu. Bon c’est court 30 minutes pour une galette bien agréable et dépaysante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://media.putfile.com/Cosmic-Echoes
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ANITA O'DAY   

Revenir en haut Aller en bas
 
ANITA O'DAY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Anita Dobson
» Anita Cerquetti (1931-2014)
» ABBA
» Scala 2011-2012
» Comment ne pas craquer !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JAZZ VOICES :: Les Voix :: 1944-1960-
Sauter vers: